Petites Entreprises : contraintes et enjeux

1- La politique d’entreprise :
un besoin vital de cohérence

De très nombreuses pressions s’exercent sur les entreprises, provenant :
  • des consommateurs, clients et usagers : par les exigences croissantes de qualité et de performances et en raison des changements de comportements et modes de vie,
  • de nouveaux acteurs en amont ou en aval des filières, entraînant une compétition accrue sur la répartition des bénéfices, qu’ils soient monétaires ou autres,
  • de l’intensité de la concurrence et de la situation économique tendue, qui affectent le pouvoir et les comportements d’achat.
Les entreprises sont donc amenées à exercer une vigilance accrue afin de repérer, générer et transformer des idées et opportunités en activités rentables et durables.

2- Une démarche d’innovation pertinente

L’innovation est au cœur de la stratégie des entreprises performantes. L’innovation, qu’elle concerne les produits et services, la mise en marché, les procédés ou le mode de fonctionnement, est une obligation pour affronter la concurrence. Les entreprises qui innovent sont plus aptes à maintenir leur position et à se développer.
Beaucoup d’entre elles éprouvent des difficultés à développer une démarche d’innovation. Plusieurs raisons peuvent être avancées, parmi lesquelles :
• le manque de temps et/ou de qualification pour collecter l’information
• le coût d’accès aux informations pertinentes
• la difficulté à formuler de manière correcte une idée ou un objectif
Pour innover efficacement, il est nécessaire de conjuguer l’amont et l’aval de la démarche. L’amont se caractérise par la génération et l’exploitation des idées et opportunités. L’aval vise à garantir une mise en marché efficace.

3- Un management adapté

Il s’agit, au sein de l’organisation, de bien articuler les différentes fonctions et services, au service de   « l’approche client ». En effet, les cycles de vie des produits et services ont tendance à diminuer et l’innovation produit/service doit être très vite adoptée par le marché et par le plus grand nombre.
Dans l’objectif de performance économique, il faut mettre en avant la « pertinence distinctive » de l’offre, en s’appuyant, pour chaque segment de marché, sur  :
  • une perception correcte et la prise en compte des besoins et attentes
  • les caractéristiques des produits et services répondant à ces attentes
  • une tarification adaptée au marché et à l’offre
  • la prise en compte des intérêts des parties prenantes, internes et externes
  • une distribution adaptée et optimisée
  • une communication et un processus commercial efficaces

4- Une mise en marché réussie

Dans sa recherche de consolidation et de croissance, l’entreprise a intérêt à mobiliser des leviers qui lui permettront :
  • d’acheter et/ou produire mieux, en améliorant les coûts et les marges et en travaillant le positionnement de ses produits et services pour les adapter à leur environnement
  • de vendre mieux, par une connaissance précise de l’environnement et des marchés accessibles, en travaillant son image et sa communication et en optimisant les techniques de vente, de distribution
  • de vendre autrement, par une intégration pertinente des circuits de distribution traditionnels et/ou nouveaux, par des opérations d’alliances, de mutualisation des moyens commerciaux et de communication, par des ventes collectives et/ou groupées, etc
  • de vendre ailleurs, sur de nouveaux marchés et territoires.

N'hésitez pas à me contacter

11 + 11 =